Cancer du poumon : Google créé une intelligence artificielle capable de le détecter

Des chercheurs de la Northwestern University Feinberg School of Medecine travaillant notamment pour Google ont crée un modèle d’IA permettant de détecter avec précision un cancer du poumon.

D’après les données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le cancer du poumon est l’un des plus meurtriers sur Terre avec plus de deux millions de victimes par an.

En effet, c’est le deuxième le plus courant chez les hommes après le cancer de la prostate. Et le troisième le plus fréquent chez les femmes derrière le cancer du sein (qui lui aussi est désormais détectable par l’intelligence artificielle) et du côlon.

Comme pour toutes les maladies, un diagnostic précoce est réalisé. Et c’est à ce moment là que l’IA entre en jeu.

Malheureusement, la majorité des cancers sont identifiés à des niveaux très avancés, ce qui réduit automatiquement les chances de survie du patient. C’est pourquoi Google est persuadé à changer ce problème majeur en rendant les analyses plus précises et accessibles.

Une nouvelle forme d’intelligence artificielle a donc été crée pour venir en aide aux professionnels de la santé.

Elle permet de prédire si un patient à un cancer du poumon, en repérant la localisation du tissu malin dans les poumons et aussi en générant le degré de risque du cancer.

Comparé aux radiologues qui doivent examiner des centaines de coupes avec un seul scanner, cette structure est capable de réaliser UNE seule image en ayant remarqué les premiers signaux révélateurs de la maladie.

Pour cette nouvelle analyse, Google a obtenue plus de 45 000 scanners thoraciques proposés par la Northwestern University afin de former son algorithme d’apprentissage automatique. Certains présentaient des cancers à plusieurs stades de développement. Une partie de ses relevés a été présenté à cet algorithme qui par la suite, a été capable d’apercevoir les plus petits tissus malins présent dans les nodules pulmonaires. Des tissus qui auraient été difficiles à repérer.

Cet outil aurait l’intelligence de diagnostiquer 5% de plus de cas de cancers que six radiologues certifiés.

La nouvelle invention de Google espère qu’il rendra la détection des cancers du poumon plus accessible pour sauver le maximum de vies possible.